Sikkim : Trekking de Yoksum à Goecha La

  • Trek

Présentation

Le pays du puissant Kangchenjunga est drapé dans la brume et les nuages, perché au cœur de l’Himalaya, dans une région de 7299 km2, avec des rivières tombant en cascade, des torrents, des monastères dans les montagnes et des places de marchés traditionnelles. Des pentes de montagnes et des versants de collines sont entièrement recouverts de fleurs et d’herbes sauvages, à leur pied on trouve des pousses de bambous. Les vallées sont couvertes de cerisiers sauvages, de chênes, de châtaigniers, de pins et de jardins de magnolias blancs, de rhododendrons et de 600 variétés différentes d’orchidées. Bien que la modernité ait fait son chemin dans cet état de montagne, le gentil balancement et les élégants costumes des gens du Sikkim, leur visage souriant, le rythme lent de leur style de vie et la beauté de l’impressionnant mont Kangchenjunga, crée une magie dans ce magnifique lieu.

Le Kanchenjunga (8590 mètres) est le troisième plus haut sommet du monde. Le trek se déroule dans le Parc National du Kanchenjunga et nous amène au pied de ce grand sommet.

Le plus TARA

  • Une équipe francophone locale;
  • Des services de guide francophone ou anglophone qualifié;
  • Bouteille d’oxygène et/ou caisson hyperbare et trousse de secours adaptée (très rarement proposé par nos confrères alors que c’est primordial !)  ;
  • Vous pouvez payer vos voyages par carte bancaire afin de bénéficier l’assurance (CARTES GOLD)

Itinéraire

Jour 1

Siliguri - Baghdogra

Arrivée à Baghdogra

A votre arrivée à l’aéroport de Bagdoghra vous serez accueillis et accompagnés à Siliguri.

  • Nuit à l’hôtel


Jour 2

Darjeeling

Train de Siliguri à Darjeeling

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Toya Train, l’un des chemins de fer indiens les plus populaires, connecte la ville de Siliguri avec Darjeeling. Il est inscrit au Patrimoine de l’UNESCO en 1999. Construit en 1881, il couvre une distance totale de 85 kilomètres sur les terrains vallonnés de l’Himalaya, pour atteindre Darjeeling à 2200 m d’altitude…

  • Nuit à l’hôtel


Jour 3

Darjeeling

Visite de Darjeeling et ses environs

Le matin, visite du monastère tibétain de Ghoom et du centre d’artisanats des réfugiés tibétains.

Après-midi libre pour flâner dans la ville.

  • Nuit à l’hôtel


Jour 4

Yoksum

Route de Darjeeling à Yoksum

Une belle route jusqu’à Yoksum en traversant des vallées luxuriantes.

Arrivée à Yoksum et installation à l’hôtel. L’après-midi, visite du monastère de Dubdi et descente à pied jusqu’au village.

  • Nuit à l’hôtel


Jour 5

Tsoka

Trek de Yoksum à Tsoka (3050 m)

Le début du trek commence par une montée progressive jusqu’à Bakhim, puis par une longue montée raide à travers la forêt de pins.

Tsokha est un village tibétain perché à 3050m d’altitude.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 7h de marche environ


Jour 6

Dzongri

Trek de Tsokha à Dzongri (4030m)

Vous continuez à monter à travers la forêt de pin et de rhododendron. Le paysage change au fur et à mesure qu’on monte en altitude, on n’y trouve que des arbustes et des pins nains. Dzondgri est un haut alpage étendu entouré des grands sommets enneigés.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 6h de marche environ


Jour 7

Dzongri

A Dzongri

Une journée consacrée à l’acclimatation. Ceux qui le souhaitent pourront monter jusqu’au pic de Dzongri (4250 m) pour apprécier le lever du soleil sur les grands sommets autour. C’est un moment magique…

Le reste de la journée balade et repos.

  • Nuit sous tente


Jour 8

Thangshing

Trek de Dzongri à Thangshing (3800 m)

La journée commence par une descente raide pour joindre le chemin principal. Ensuite, vous remontez la rivière Perekh Chhu jusqu’à Thangshing.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 5h de marche environ


Jour 9

Lamuney

Trek de Thangshing au lac de Samiti (4450 m)

Vous suivez la rivière Parek Chhu jusqu’à Lamuney. Ensuite une montée plus raide vous permettra d’atteindre votre campement. Le petit lac de Samiti est entouré de grands sommets enneigés.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 5h de marche environ


Jour 10

Goecha la

Trek du lac de Samiti à Goecha La (4950m) et retour à Thangshing

Départ à l’aube, avec la lampe de poche, pour arriver au lever du soleil sur le Kanchenjunga.

Vous marcherez sur des moraines, avec en face ou au dessus de vous l’imposant Kanchenjunga.

Retour sur Thangshing en empruntant le même chemin.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 6h de marche environ


Jour 11

Tsoka

Trek de Thangshing à Tsokha

Vous prenez le même chemin d’aller jusqu’à Koktsering, ensuite, un chemin raccourci nous amène à Tsokha.

  • Nuit sous tente
  • Durée: 5h de marche environ


Jour 12

Yoksum

Trek de Tsokha à Yoksum

Une longue descente à travers la forêt nous amène jusqu’au village de Yoksum.

  • Nuit à l’hôtel
  • Durée: 5h de marche environ


Jour 13

Pemayangtse

Route de Yoksum à Pemayangtse

Pemayangtse est l’un des plus importants monastères de la région. Construit au début du 18ème siècle et restauré en 1930 le monastère possède des peintures murales très raffinées.

  • Nuit à l’hôtel
  • Durée: 2h de route


Jour 14

Gangtok

Route de Pelling à Gangtok

Route pour Gangtok, la capitala de l’Etat de Sikkim, juste avant d’y arriver vous ferez un détour au monastère de Rumtek. Ce dernier est le siège de l’école Karmapa, l’une des branches de la lignée Kagyupa du Bouddhisme tibétain…

Après la visite du monastère vous continuez la route jusqu’à Gangtok.  

  • Nuit à l’hôtel
  • Durée: 5h de route


Jour 15

Gangtok

A Gangtok

Journée découverte de Gangtok, notamment la visite de l’institut de Tibétologie et le monastère de Tsuklakhang.

  • Nuit à l’hôtel


Jour 16

Kalimpong

Route de Gangtok à Kalimpong

Route pour Kalimpong, une ville chargée d’histoire qui était autrefois le chef lieu des caravanes entre le Tibet et la plaine de Siliguri.

  • Nuit à l’hôtel
  • Durée: 4h de route


Jour 17

Baghdogra

Route De Kalimpong à Baghdogra

Route jusqu’à l’aéroport de Baghdogra pour prendre le vol de retour.

  • Durée: 3h de route environ


Sur mesure

Sur mesure

Option 1

Calcutta (Kolkota)

Après ou avant votre trek au Sikkim vous avez la possibilité de passer quelques jours à Calcutta, la capitale du Bengale occidental et l’une des plus grandes agglomérations urbaines de l’Inde.

Longtemps connue comme capitale culturelle de l’Inde et foyer de la Renaissance du Bengale, la « Cité de la Joie » continue à donner naissance à des générations de poètes, d’écrivains, de réalisateurs et de lauréats du prix Nobel.

Durant ces quelques jours vous aurez le temps de vous imprégner dans cette ville à la fois si troublante et si attachante…

****

Option B

Visite de Jaipur et Agra, un parcours de trois nuits : 

Pour découvrir le Taj Mahal, somptueux mausolée de marbre blanc construit par l’empereur Shah Jahan à la mémoire de son épouse adorée Muntaz Mahal, morte en 1630. Puis promenade insolite en Tonga jusqu’au Fort Rouge, ensemble majestueux de fortifications certainement parmi les plus belles de l’architecture moghole.

Si le Taj Mahal est un admirable témoignage du raffinement de la culture indo-persane qui prévalait au 17ème siècle à la cour des grands Moghols, le Fort Rouge est une révélation de la puissance atteinte par cet empire, qui s’étendait sur la majeure partie de l’Inde.

Jaipur:

Située à 430 m d’altitude dans une cuvette protégée par la chaîne des Ârâvalli, Jaïpur, capitale du Rajasthan, présente tant de points d’’attraits qu’il est difficile de tous les citer… et de tous les visiter.

Nous vous proposerons toutefois de découvrir les principaux en débutant par le fort d’Amber, situé à une dizaine de kilomètres de Jaipur. Perché au sommet d’une colline dominant un lac, son architecture est superbe, combinant des influences rajpoutes et mogholes. (En option : montée à dos d’éléphant). L’après-midi vous visiterez le « City Palace », palais royal du maharajah, dont une partie est aujourd’hui encore habitée par la famille royale. Contigu au City Palace, se trouve le magnifique Observatoire Astronomique de Jal Singh II. Au programme également : le Palais des Vents, dont l’élégante façade est composée de loges en saillie, aux fenêtres à moucharabiehs, où se rendaient jadis les femmes de haut rang pour admirer le spectacle de la rue à l’abri des regards.

Nuit dans un Haveli.